Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Spelc 56
  • Spelc 56
  • : Le Syndicat professionnel de l'enseignement libre catholique regroupe des enseignants, des salariés des établissements, des chefs d'établissement... Premier syndicat en premier degré, il progresse en second degré et dans l'agricole.
  • Contact

Spelc 56

29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 23:15

Cher(e) Collègue,

Le décret sur les rythmes scolaires vient d’être publié par le ministre de l’Éducation nationale (voir ci-dessous). Ce texte instaure, entre autres, la semaine de 4 jours ½ avec classe le mercredi matin. Après 15 heures 30, les élèves resteront à l’école et bénéficieront « d’activités pédagogiques complémentaires ». 

Ce texte ne s’impose pas obligatoirement aux établissements privés sous contrat qui conservent leur liberté d’organiser la vie scolaire.

Certes, l’obligation de service des enseignants ne sera pas impactée en volume, mais ce projet présente de nombreux inconvénients et laisse augurer d’importantes difficultés de mise en place. Nous avons évoqué ces points dans notre dernier communiqué et de nombreuses réactions remontent du terrain.

Vous trouverez ci-dessous un courrier que nous vous invitons à transmettre à tous vos collègues pour leur demander de le signer et de l’envoyer au ministre de l’Éducation nationale. Cet envoi pourra se faire individuellement par les signataires, par établissement, voire par département.

Pour votre information, le SPELC n’a pas souhaité s’associer au mouvement du 31 janvier car cette grève ressemble plus à un fourre-tout qu’à une action claire avec un but identifié. Au surplus, l’intersyndicale organisatrice est tout à fait incomplète.

Nous comptons sur vous pour que cette action, que nous voulons identifiée SPELC et enseignement privé, soit un succès.

 

Le courrier à envoyer au ministre       Le décret

Cliquez sur l'affiche

130129 affiche rythmes scolaires


Partager cet article

Repost 0
Published by SPELC 56
commenter cet article

commentaires